Valve se lance dans la guerre des consoles avec le Steam Deck | AlloParadise, le blog

Valve se lance dans la guerre des consoles avec le Steam Deck

PAR LA RÉDACTION, le 16 juillet 2021

News Jeux Vidéo

À la surprise générale, Valve a décidé, hier soir, d’entrer dans l’arène impitoyable des jeux de consoles en annonçant sa première machine à voir le jour sur le marché : le Steam Deck.


Une Nintendo Switch-like ?


Il suffit effectivement d’un regard rapide sur la bête pour tout de suite voir la comparaison évidente avec la dernière console en date de Nintendo, qui aura bientôt une petite sœur : la Switch OLED.


Le concept est donc plus ou moins le même : une console qui offre une flexibilité dans la manière d’y jouer puisqu’il sera possible de la brancher à la TV ou évidemment, d’y jouer partout en mode portable.


La grosse force du Steam Deck, c’est qu’il vous permettra d’accéder à votre catalogue Steam en bénéficiant de l’OS développé en interne chez Steam, le SteamOS 3.0. Et la première question qui nous arrive au bout des lèvres, est-ce que ce Steam Deck est assez puissant pour être à la hauteur de sa promesse ?


Le Steam Deck, un monstre technologique ?


La société de Gabe Newell promet aux joueurs qui passeront à la caisse qu’il n’auront pas à s’inquiéter puisque le Steam Deck leur permettra de profiter des derniers titres en date. En effet, sous son capot, la console donne tout de même l’eau à la bouche :


• L’écran IPS de 7 pouces (1280x800 px)

• Une AMD RDNA 2 (1.0/1.6 GHz) en guise de carte graphique

• Un processeur AMD Zen 2 (2.4/3.5 GHz)

• Une batterie 40 Whr (jusqu’à 8h d’autonomie)

• 16 Giga de RAM


Si tout cela vous apparaît comme du charabia, vous pouvez considérer que le Steam Deck est légèrement plus puissant qu’une Xbox One S et un cran en dessous de la PS4 Pro !


La bête aura aussi un dock à la manière de la Switch qui proposera du HDMI 2.0, le port Ethernet et USB. Le résultat est donc un hybride entre un PC et une console puisqu’il sera possible d’y jouer dans son lit, sur son bureau ou son canapé. Niveau prise en main, la différence notable et majeure entre la machine de Nintendo et celle de Steam, c’est que cette dernière inclut deux trackpads sous les joysticks (pour simuler une souris) ainsi que 4 gâchettes supplémentaires à l’arrière, à l’instar des manettes pro. Mais sa force vient aussi de la promesse de pouvoir installer d'autres programmes, dont des magasins de jeux en ligne, ce qui augmente drastiquement son catalogue à condition que les jeux soient compatibles avec la bête et son OS.


Le Steam Deck : prix et modèles 


Pour son entrée dans la guerre des consoles, Steam mise sur un prix très agressif, de l’aveu de son boss Gabe Newel, et la marque propose trois versions différentes du Steam Deck. La bonne nouvelle d’entrée de jeu, c’est que tous les modèles auront les mêmes caractéristiques techniques, pour ne pas créer de frustration. C’est donc sur l’espace de stockage que se fera la différence entre les versions :


• Un modèle 64 Go (eMMC) à 419 euros

• Une version 256 Go (SSD NVMe) pour 549 euros

• Une variante 512 Go (SSD NVMe) à 679€


Si le modèle 64 Go vous fait peur pour son espace de stockage restreint, forcément, soyez tout de même rassurés puisqu’il pourra être étendu grâce à une carte SD.


On peut trouver ça cher, mais Steam étant aussi agressif dans sa politique de prix de jeux et ses promos permanentes, votre Steam Deck pourra être rapidement rentabilisé. L’une de ses forces majeures étant de pouvoir profiter de jeux exclusifs sur les machines de salon de Sony ET Microsoft. Et ça, c’est pas rien !



Date de sortie


Si vous êtes déjà sur les starting blocks pour passer à la caisse, il sera possible de précommander sa version dès ce soir à partir de 19h pour une sortie prévue à la fin de l’année, seul un vague mois de décembre ayant été évoqué pour le moment. Une date pas anodine puisque le Steam Deck vient s’immiscer dans la bataille de Noël qui fera déjà rage entre la PS5, les Xbox Series et la Switch, dont la version OLED sortira juste avant !